Quentin et la C4 WRC : une première couronnée de succès !

16 mars 2014 23:47

Dans la foulée du Rallye du Mexique, Quentin Gilbert participait ce week-end au Rallye du Touquet. Retrouvant Renaud Jamoul dans le baquet de droite, le Vosgien pilotait une Citroën C4 WRC confiée par Armando Pereira. Avec six meilleurs temps et la deuxième place du classement général, l’équipage démontrait de solides capacités d’adaptation et confirmait son niveau de performance.

IMG_2588

Tout juste rentré de León, Quentin Gilbert tentait d’effacer au plus vite les sept heures de décalage horaire avec le Mexique. Il retrouvait Renaud Jamoul dans le Pas-de-Calais pour débuter les reconnaissances de la première manche du Championnat de France des Rallyes.

Bien préparé après une séance d’essais organisée au début du mois dans les Vosges, l’équipage franco-belge espérait jouer les premiers rôles au volant d’une voiture de légende : la Citroën C4 WRC, Championne du Monde avec Sébastien Loeb de 2007 à 2010. Dès l’ES1, le ton était donné avec un troisième chrono, à 6’’7 de Julien Maurin (Fiesta WRC) et 3’’ de Jean-Marie Cuoq (C4 WRC).

Pourtant, Quentin perdait le contact avec ces hommes de tête en crevant dans la spéciale suivante. Pointé à 46’’ du leader, le pilote de Châtenois chutait au huitième rang. Deuxième à 5/10e de Cuoq dans l’ES3, il entamait sa remontée. Puis il se montrait le plus rapide dans la spéciale tracée sur le front de mer du Touquet, et ce malgré un contact avec une botte de paille qui endommageait la rampe de phares.

Malgré un éclairage approximatif pour les trois dernières spéciales du vendredi, Quentin et Renaud ne baissaient pas les bras. Dans la nuit et la brume de l’ES5, ils signaient un retentissant scratch, avec plus de 15’’ d’avance sur Julien Maurin ! Au classement général, la C4 WRC n°8 revenait en deuxième position, à 31’’7 du leader.

Le samedi, il restait sept spéciales à disputer sous le soleil nordiste pour tenter de revenir sur la première place. Mais Quentin comprenait rapidement qu’il serait préférable d’assurer sa position : « Nous avons été confrontés à un petit souci d’embrayage, qui était pénalisant lors des départs et dans les épingles. Nous avons tout de même pu signer de bons chronos, avec quatre meilleurs temps lors des cinq dernières spéciales. »

Sur le podium d’arrivée, Quentin et Renaud ne cachaient pas leur joie de terminer deuxièmes du classement général : « Pour une première participation au volant d’une World Rally Car, c’est un résultat dont nous osions à peine rêver ! Pour moi, la C4 est vraiment une voiture à part, car ce modèle dominait le WRC avec Sébastien Loeb lorsque je disputais mes premiers rallyes ! Me retrouver à son volant m’a procuré un plaisir indescriptible, et je me suis senti de plus en plus à l’aise au fil des spéciales. Tout en estimant avoir encore une grande marge de progression, j’avais vraiment le sentiment de dominer la voiture. Une fois encore, merci à Armando Pereira et aux équipes Wagner Méca et PH Sport pour leur travail tout au long du week-end. Je suis heureux de leur offrir ce résultat. »

Prochain rendez-vous pour Quentin Gilbert et Renaud Jamoul : le Rallye du Portugal (3-6 avril), qui marquera le coup d’envoi du Drive DMACK Fiesta Trophy.

2 commentaires

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif