Quentin Gilbert conserve les rênes du Junior WRC

6 juillet 2015 21:30

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul sont toujours les solides leaders du Junior WRC 2015, à l’approche de la mi-temps du Championnat du Monde. Pourtant, le Rallye de Pologne ne leur a pas souri, puisqu’ils ont dû s’arrêter sur ennui mécanique. Repartis le dimanche, ils ont terminé à la septième place, marquant des points importants dans la course au titre mondial des Juniors.

Après des reconnaissances fructueuses, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul prenaient un bon départ lors de la super spéciale de Mikolajki. Comme attendue, la première étape se disputait par de fortes chaleurs et la gestion des pneus devenait primordiale. C’était toutefois le bloc hydraulique de la boite de vitesses qui causait des problèmes à l’équipage franco-belge.

Bloqués en quatrième vitesse, ils parvenaient cependant à suivre leur plan de route en terminant à la deuxième place du Junior WRC le vendredi soir. À l’assistance, le team DG Sport remplaçait le bloc hydraulique défectueux de la DS 3 R3-MAX. Après concertation, le choix était fait de ne pas changer l’embrayage, sous peine d’être mis hors course, faute de temps suffisamment disponible à l’assistance.

Le samedi matin, l’embrayage lâchait et les empêchait de continuer.  Ils se relançaient le dimanche matin et parvenaient à rallier l’arrivée en septième position. Les six points marqués leur permettaient de garder une avance non-négligeable avant la prochaine épreuve, en Finlande.

« Ces points pourront compter en fin de saison, note Quentin. Bien sûr, nous sommes déçus de ne pas avoir pu nous battre jusqu’au bout, d’autant que nous avions bien démarré. On maîtrisait la situation. Mais nous avons rencontré deux ennuis mécaniques. Le vendredi soir, nous avons remplacé le bloc hydraulique ; changer l’embrayage nous aurait pris beaucoup de temps et nous aurait mis hors course. Nous avons donc continué avec et nous n’avons pas de regret de ce point de vue. L’équipe a fait un très bon travail tout le week-end et nous avons pris toutes nos décisions de concert. »

Après deux victoires à Monte-Carlo et au Portugal, Quentin Gilbert avait capitalisé et s’était mis à l’abri des conséquences néfastes d’un pareil coup du sort. « Le fait d’avoir rapidement creusé l’écart en tête du Championnat nous a permis de compter un joker, que nous venons d’utiliser. Nous sommes toujours premiers et avons l’occasion de reprendre le large à l’occasion du Rallye de Finlande. La saison est encore longue et nous savons que nous avons ce qu’il faut pour repartir de l’avant. »

Classement Junior WRC après la Pologne 

  1. Quentin Gilbert 56 points
  2. Simone Tempestini 45
  3. Henri Haapamaki 30
  4. Ole Christian Veiby 25 …

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif