Quentin Gilbert prépare 2016 avec une victoire en R5 au Rallye du Var

1 décembre 2015 12:08

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul, au départ du Rallye du Var en DS 3 R5 en vue de leur campagne 2016 en WRC 2, ont parfaitement rempli leur mission. En plus d’une préparation optimale, l’équipage du team DG Sport s’est illustré à travers des performances de haut vol. Le tandem franco-belge s’est imposé dans la catégorie R5, en plus de la deuxième place du classement scratch.

Quentin Gilbert, après une saison presque parfaite en Championnat du Monde des Rallyes FIA, avec les titres Junior WRC et WRC 3 à la clé, est déjà tourné vers 2016. Lors du Rallye du Var, au volant de la DS 3 R5, le pilote du team DG Sport s’est montré appliqué, afin de préparer au mieux sa monture, sept semaines avant le Rallye Monte-Carlo, première épreuve à son calendrier en WRC 2.

« Nous avons respecté notre plan de marche tout le week-end, explique Quentin Gilbert. Dans le but de se préparer au contexte du WRC 2, nous avons roulé en gommes dures, sans idée de les retailler, et avec deux roues de secours. Il me fallait aussi retrouver mes réflexes à bord d’une quatre roues motrices. Tout du long, nous avons peaufiné nos réglages pour rendre la voiture plus facile à conduire, avant de penser à travailler sur le châssis pour trouver de la performance. Grâce à DG Sport, à mon ingénieur et au soutien de Citroën Racing, nous avons réussi à nous sentir en confiance dans la DS 3 R5. »

Le pilote de Châtenois surprenait dès l’ES1, avec le deuxième temps scratch et la tête du classement R5. À la lutte de bout en bout avec Freddy Loix, très expérimenté dans la catégorie et véritable référence, Quentin a su rivaliser malgré ses objectifs initiaux.

« Le vendredi, nous avons fait la course que nous voulions faire, c’est-à-dire une séance d’essais grandeur nature. Comme nous étions bien placés, nous nous sommes pris au jeu et, avec l’accord de DG Sport et Citroën Racing, nous avons pu attaquer plus franchement. Le dernier jour, nous nous battions à la seconde et, en le devançant dans la spéciale de la Garde Freinet, où il habite, nous sommes revenus à sept dixièmes de seconde avant le dernier chrono. Je remercie nos ouvreurs, Patrick Magaud et Thierry Borel, qui nous ont permis de disposer de notes très précises, afin d’attaquer en pleine confiance, notamment dans la dernière spéciale. »

Mis sous pression, Freddy Loix partait en tête-à-queue dans l’ultime secteur. Pierre Roché, jusque-là dauphin du leader David Salanon, cédait lui aussi, sous les assauts de Quentin Gilbert. Le Vosgien se classait ainsi deuxième tout en s’imposant en R5.

« C’est 2016 qui a commencé dans le Var. Cette victoire nous met en confiance, conclut Quentin. Il nous faudra préparer la voiture spécifiquement pour le Monte-Carlo mais, au niveau de la prise en main, cette première était parfaite. On ne pouvait pas rêver mieux, après une si belle saison, même si nous avons encore de quoi travailler sur la voiture dans les prochaines semaines. Plus de dix mois après notre première course, déjà au Monte-Carlo, nous faisons le bilan d’une saison pleine, où nous avons atteint nos objectifs. Je remercie encore une fois mes partenaires, notamment Armando Pereira, de m’avoir fait confiance. Merci également à DG Sport, Citroën Racing et Michelin pour leur travail lors de cette épreuve. Désormais, cap sur 2016 ! »

Classement Rallye du Var :

  1. David Salanon – Romain Roche (Ford Fiesta RS WRC) 2h19:05.6
  2. Quentin Gilbert – Renaud Jamoul (DS 3 R5) +1:39.8
  3. Pierre Roché – Martine Roché (Mini John Cooper WRC) +1:42.0
  4. Freddy Loix – Frédéric Miclotte (Skoda Fabia R5) +2:01.0 …

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif