Quentin Gilbert poursuit sa campagne ambitieuse en WRC 2

17 mai 2016 11:45

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul prendront jeudi le départ du Rallye du Portugal, leur deuxième sortie en WRC 2 après le Rallye Monte-Carlo. Ils s’élanceront à bord d’une DS 3 R5 préparée par DG Sport et aux couleurs de Citroën Racing, Total et Michelin. Malgré une concurrence relevée, l’objectif sera de poursuivre sur la voie empruntée en janvier dernier.

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul, après une pause de près de quatre mois, retrouvent le Championnat du Monde des Rallyes. Troisième du Rallye Monte-Carlo en ouverture de la saison, l’équipage du team DG Sport poursuit sa route en WRC 2 au Portugal à bord de la DS 3 R5. Le duo franco-belge pourra bénéficier de l’expérience de cette première épreuve ainsi que celle de deux journées d’essais disputées en marge de l’épreuve lusitanienne.

« C’est un nouveau départ. Avec presque quatre mois depuis le Monte-Carlo, nous avons eu le temps de penser à cette épreuve, confie le pilote de Chatenois. Entre mon entraînement physique, le visionnage des caméras embarquées de 2015 et les différentes réunions techniques avec DG Sport, je crois que nous avons bien travaillé. Nous avons continué notre apprentissage de la DS 3 R5 lors d’une journée d’essais dans le sud de la France, puis une autre au Portugal, avant les reconnaissances. »

Confronté à une concurrence relevée – le WRC 2 comptant vingt-six équipages engagés au Portugal –, Quentin pense que ces séances d’essais se révèleront primordiales. « Ceci nous permettra d’attaquer le rallye sans round d’observation. Je sais que je dispose d’une très bonne voiture, au volant de laquelle je prends beaucoup de plaisir. Je pense être dans le groupe des six ou sept pilotes de pointe, mais je ne me fixe pas d’objectifs impératifs en termes de résultat final. Le plus important est de voir l’arrivée »

Comme lors de la conquête de son titre en Junior WRC la saison passée, la performance et la régularité seront les maîtres-mots pour bien figurer au classement de cette épreuve. « Nous risquons de rencontrer des conditions difficiles en évoluant après les WRC, il faudra donc ménager la mécanique et les pneus, y compris le dimanche qui sera une étape à part entière. J’aime beaucoup rouler sur terre et j’espère signer une belle performance, tout en préparant les trois épreuves terre qui vont suivre, notamment la Sardaigne, qui a un profil similaire. Je suis heureux d’être là et j’ai hâte d’en découdre. »

Le Rallye du Portugal débutera jeudi soir avec la super spéciale de Lousada. Le lendemain, deux boucles de trois spéciales seront au programme, puis la journée se conclura avec deux passages dans la spéciale urbaine de Porto. La deuxième étape sera la plus importante, avec 165 kilomètres à effectuer le samedi, y compris un morceau de choix, le secteur d’Amarante, long de 36,67 kilomètres. L’épreuve se terminera le dimanche avec deux boucles de deux spéciales, dont le secteur très populaire de Fafe.

À l’issue du Vodafone Rally de Portugal, le programme 2016 de Quentin et Renaud se poursuivra avec trois autres épreuves sur terre, en Sardaigne, en Pologne et en Finlande. Leur saison se conclura par deux manche sur asphalte, avec le Rallye d’Allemagne et le Tour de Corse, manche française du WRC.

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif