Retour sur asphalte pour Quentin Gilbert !

16 août 2016 18:42

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul poursuivent leur campagne du Championnat du Monde des Rallyes WRC 2 à l’occasion du Rallye d’Allemagne (18-21 août). Après les spéciales rapides des Rallyes de Pologne et de Finlande, c’est l’asphalte du Rallye d’Allemagne qui se profile. Pour cette épreuve, l’équipage du team DG Sport bénéficiera de l’Evo 2016 de la DS 3 R5.

Quentin Gilbert retrouve en Allemagne un revêtement qu’il n’avait plus côtoyé depuis le début de saison et le Rallye Monte-Carlo, rallye qu’il avait terminé à la troisième place du WRC 2. Depuis, la saison du Vosgien a été faite de hauts et de bas, mais Quentin reste sur une belle cinquième place en Finlande, au terme d’un week-end difficile. « On a des rêves de podium ! », confirme Quentin. « Terminer dans le top 5 serait déjà une belle victoire mais décrocher la médaille de bronze serait une formidable récompense pour tout le monde au sein du team DG Sport. L’argent ou l’or, ce serait exceptionnel. Malgré tout, notre objectif prioritaire reste de finir en tête des DS 3 R5 et des 208 T16. »

Après trois rallyes sur terre, Quentin espère se fixer aux avant-postes et se montrer à son avantage, à la suite de plusieurs sorties en demi-teinte. « J’attendais avec impatience de revenir sur asphalte, note le vainqueur du Junior WRC 2015. J’éprouve beaucoup de sensations sur terre mais j’ai bien plus d’expérience sur asphalte et j’y ai obtenu de meilleurs résultats. Je suis donc très motivé avant cette épreuve. »

Le Rallye d’Allemagne marque le coup d’envoi de la fin de saison, avec une autre manche asphalte par la suite (Tour de Corse), l’occasion de se relancer sur de nouvelles bases. « C’est un deuxième chapitre à notre saison, avance le pilote de Chatenois. Nous allons évoluer sur asphalte, au volant de la DS 3 R5 Evo. Mais, malgré ces changements, nous abordons cette manche de la même manière. Nous allons être minutieux sur les notes, en plus d’avoir bénéficié de deux jours d’essais pour trouver les meilleurs réglages sur la DS 3 R5. »

Le parcours de l’ADAC Rallye Deutschland présente plusieurs spécificités, comme celle d’emmener les concurrents sur le béton du camp militaire de Baumholder. « J’ai peu d’expérience de ce revêtement, mais nous avons pu accumuler une centaine de kilomètres en essais sur ce terrain. Le grip est bon et nous avons pu trouver un set-up adapté. Mais nous avons aussi bien préparé les spéciales dans les vignes, et nous serons prêts à faire face aux multiples défis de cette épreuve. »

 

Le shakedown se tiendra le jeudi 18 août pour un départ du rallye le lendemain, avec des spéciales tracées dans les vignes. Le samedi, c’est le camp militaire de Baumholder qui sera le défi principal de la journée, notamment en raison de la présence des ‘hinkelsteins’, de gros blocs de pierre guidant les chars sur ce terrain d’entraînement. L’épreuve se terminera le dimanche au milieu des vignes mosellanes et près de la frontière luxembourgeoise.

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif