Apprentissage réussi pour Quentin Gilbert en DS 3 WRC

3 novembre 2016 10:45

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont connu un week-end d’apprentissage au Rallye de Grande-Bretagne. Concluant leur saison aux côtés des meilleurs pilotes du monde dans la catégorie reine, ils ont progressivement pris la mesure de leur DS 3 WRC pour leur première apparition au plus haut niveau du rallye mondial au volant d’une World Rally Car. Sérieux et appliqués, les deux hommes ont rallié l’arrivée pour cette première expérience !

Débuté sous le brouillard et la pluie fine après des reconnaissances plutôt sèches, le Rallye de Grande-Bretagne ne réservait pas un accueil clément à Quentin Gilbert. Le Vosgien faisait néanmoins fi des conditions en prenant progressivement le pouls du terrain jusqu’à atteindre le top dix des World Rally Cars sur les deux dernières spéciales du vendredi.

« Nous avons commencé sur un rythme extrêmement prudent », résumait Quentin. « Avec le brouillard et l’absence d’adhérence, la première épreuve chronométrée présentait les pires conditions pour se mettre en confiance ! Nous avons progressé spéciale après spéciale, pour réduire l’écart avec les meilleurs. J’ai hâte de continuer demain. C’est un régal de piloter cette voiture, tout fonctionne parfaitement et je prends énormément de plaisir malgré les difficultés du parcours. »

Capitalisant sur ses acquis, le Français menait une deuxième journée solide malgré des conditions de route extrêmement difficiles.

« Je continue à me rapprocher des pilotes de référence, mais ma progression était un peu en dents de scie aujourd’hui. Plusieurs éléments m’ont déstabilisé ce matin, comme le brouillard dans l’ES10, mes notes qui étaient parfois trop optimistes ou les variations de grip d’un virage à l’autre. Le second passage s’est mieux passé et je suis satisfait de ne pas avoir fait d’erreur. C’est parfois frustrant de voir les temps des premiers, mais il ne faut pas se tromper d’objectif. »

Lors de la troisième étape, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul effectuaient les six dernières spéciales restant au programme. Le duo français se rapprochait plus régulièrement du top dix pour voir l’arrivée d’un rallye mené avec sagesse malgré un tête-à-queue et un calage dans l’ES18.

« Être à l’arrivée constituait notre premier objectif », résumait Quentin. « Je suis satisfait de notre progression et du travail accompli depuis le départ. C’est un véritable motif de satisfaction, même s’il y a eu de très bonnes spéciales et d’autres moins bonnes. Le dimanche était notre meilleure journée en dépit de conditions très compliquées et très glissantes sur le deuxième passage. »

« Dans l’ensemble, j’ai le sentiment du devoir accompli », poursuivait-il. « En tant que pilote, on aimerait toujours que les temps soient directement au rendez-vous. Ce week-end confirme néanmoins que cela ne se passe pas ainsi en WRC tant le top niveau est extrêmement relevé. Il faut du temps, des kilomètres et de l’expérience pour l’atteindre. Malgré notre progression constante ce week-end, il nous reste encore beaucoup de travail pour y parvenir constamment. Je me réjouis aussi de connaître une épreuve sans problème. Tout s’est vraiment bien passé, nous n’avons pas eu à ménager la voiture, ce qui nous a permis de suivre notre ligne de conduite. »

« Je tiens à remercier une fois de plus Citroën Racing pour cette opportunité unique et tous les partenaires m’ayant accompagné cette année », concluait Quentin, déjà tourné vers la saison 2017. « Ils ont su nous mettre dans de bonnes conditions pour travailler et évoluer. Nous avons pris énormément de plaisir, ce qui est essentiel, et je vais passer une excellente fin d’année après avoir réalisé ce rêve d’enfant. J’espère que cette expérience n’était qu’un avant-goût de ce qui s’annonce ! »

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif