Panne de lucidité

5 avril 2012 17:39

C’est sûr que ça aurait été bien qu’on termine et qu’on gagne ce rallye du Touquet : financièrement, ça nous aurait bien aidés pour la suite. La bonne nouvelle, c’est que face à une grosse concurrence, j’ai d’emblée réussi à montrer que je pouvais être devant. La mauvaise, c’est que […]

C’est sûr que ça aurait été bien qu’on termine et qu’on gagne ce rallye du Touquet : financièrement, ça nous aurait bien aidés pour la suite. La bonne nouvelle, c’est que face à une grosse concurrence, j’ai d’emblée réussi à montrer que je pouvais être devant. La mauvaise, c’est que ça s’est terminé par une bête sortie dans l’ultime chrono.

Après un tête-à-queue, j’avais d’abord perdu une poignée de secondes, je ne suis pas pour autant reparti le couteau entre les dents. J’étais en gomme 7, soit le slick « medium » de chez Pirelli, bien retaillé à l’avant et un peu moins derrière : ce n’était pas l’idéal, mais ça restait jouable. Je me disais qu’il fallait être prudent, et en arrivant dans le virage fatidique, on avait gardé la même note qu’au premier tour où c’était bien passé, mais là, l’arrière a décroché et mordu dans l’herbe. Je n’ai pas réussi à rattraper l’auto avant le droite qui suivant et on est parti en tonneau. Fin de l’épisode.

Jusque-là, durant tout le week-end, j’étais plutôt détendu. Même lorsqu’on a crevé et perdu notre avance on avait réussi à remonter sans faire de faute. Hélas, j’ai senti d’un coup beaucoup de pression sur les épaules avant la dernière spéciales et je me suis posé trop de questions. Je me disais « n’attaque pas trop, il pleut, ça fait quinze kilomètres, en même temps, s’ils dégoupillent et avec les bons pneus, peuvent-ils me mettre deux secondes au kilomètre ? »

En général, je préfère attaquer plutôt que défendre et j’aurais tendance à me déstabiliser lorsqu’il faut préserver un résultat. En clair, je ne suis pas encore assez pro pour gérer une fin de course comme celle-là avec suffisamment de sérénité. Cette fois, je pense que ça me servira de leçon et que ça n’arrivera plus.

Nous voilà obligés de faire un super résultat à l’Auxerrois, lors de la prochaine manche. On partira donc avec la pression dès le début et on sera vite fixé sur nos capacités à appliquer la leçon du Touquet. Nous aurons fait une séance d’essai avant, on sera bien préparé, et je serai dans la position de l’attaquant, donc je n’aurai aucune excuse. Y’a plus qu’à…

1 commentaire

  • Gerome

    Ce rallye du Touquet fera et toi et ton équipe des hommes encore plus fort pour le reste de la saison….. Absolument rien n’est perdu, ce n’est que le début de saison et plein de victoires et de joie vont arrivées….
    Bonne route Champions !!!

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif