Quentin en mode asphalte pour le Rallye d’Allemagne

15 août 2017 12:26

Au cœur d’un été chargé pour les concurrents du Championnat du Monde des Rallyes, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul seront au départ de l’ADAC Rallye Deutschland (17-20 août). Après deux podiums sur terre en Pologne et en Finlande, le duo franco-belge visera la passe de trois sur l’asphalte allemand. Comme toujours, ils pourront compter sur les qualités de la Skoda Fabia R5, chaussée de pneus DMACK et préparée par l’équipe Tagai Racing Technology.

Après une longue série d’épreuves sur terre, le WRC repasse donc sur asphalte avec une épreuve pour le moins atypique. On a souvent coutume de dire que l’ADAC Rallye Deutschland représente trois rallyes en un, avec une première étape dans les vignobles, puis une journée sur les pistes en béton d’un camp militaire et un final sur les routes de campagne de la Sarre.

« Il s’agit effectivement d’un rallye difficile à aborder », confirme Quentin Gilbert, qui sera au départ de son cinquième rallye WRC 2 de la saison. « Et je dois dire aussi que ce n’est pas une épreuve qui m’a beaucoup réussi par le passé ! Je manque encore d’expérience sur ces spéciales, notamment celles du camp militaire. C’est la raison pour laquelle nous avons énormément travaillé pour préparer cette épreuve, en visionnant un maximum de caméras embarquées. Et nous allons continuer à être aussi appliqués en reconnaissances, pour prendre le départ dans les meilleures dispositions. »

La préparation de Quentin et Renaud s’est également assortie d’une séance d’essais, ce lundi en Alsace. « Nous étions sur une base régulièrement utilisée par les usines pour préparer le ‘Deutschland’ et qui est assez représentative du rallye, avec un profil rapide entrecoupé de carrefours et de passages dans les vignes. De plus, nous avons eu la chance d’avoir un peu de pluie, ce qui nous a permis de tester dans toutes les conditions les pneus DMACK à gomme tendre et dure », explique le pilote vosgien.

« J’ai aussi pu bénéficier des conseils d’un sacré coach, en la personne de Freddy Loix ! Il connaît la Skoda sur le bout des doigts et il est également familier de ce type de parcours », se réjouit Quentin. « Je tiens à le remercier pour ses précieux conseils, qui m’ont permis de gagner en confiance à quelques jours du départ. Après cette séance d’essais, j’ai retrouvé le bon rythme sur asphalte et je sais que nous avons de bons réglages, quelles que soient les conditions. Qu’il s’agisse du grip, de la vitesse de passage en courbe ou du freinage, l’efficacité de la Skoda Fabia R5 sur asphalte est impressionnante. C’est vraiment une mini-WRC ! »

Pour Quentin comme pour Renaud, ce Rallye d’Allemagne constituera un peu une manche ‘à domicile’. Raison de plus pour donner le maximum et briller au sein de la catégorie WRC 2 : « C’est vrai qu’il y aura beaucoup de monde, venu de France et de Belgique, pour nous soutenir. Notre objectif sera de poursuivre notre série de podiums. Il y aura à nouveau une grosse opposition, mais c’est à notre portée. Nous devrons être dans le peloton de tête dès les premières spéciales pour y parvenir. »

L’ADAC Rallye Deutschland débutera dès jeudi soir, avec une super spéciale tracée dans les rues de Sarrebruck. Vendredi, les concurrents s’affronteront donc sur les bords de la Moselle, avant de prendre la direction du camp militaire de Baumholder le lendemain. L’étape dominicale sera un sprint avec quatre spéciales, situées non loin du parc d’assistance de Bostalsee.

Le rallye est à suivre sur wrc.com, ainsi que sur WRC+ pour retrouver quatre spéciales en direct et l’intégralité des caméras embarquées. La Chaine L’Equipe assure également une large diffusion du WRC.

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif