Quentin Gilbert poursuit sa moisson de points !

21 août 2017 11:55

Après deux podiums en Pologne et en Finlande, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont terminé à la quatrième place du WRC 2 au Rallye d’Allemagne. Meilleurs « privés » à l’arrivée de cette manche disputée sur asphalte, ils ont ainsi marqué plus de points que tous leurs concurrents sur les trois derniers rallyes. Retour sur le week-end de la Skoda Fabia R5 n°39…

Motivés par leurs bons résultats sur la terre depuis le début de l’été, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul voulaient poursuivre sur leur lancée en Allemagne. Après les reconnaissances et le shakedown, le coup d’envoi de l’ADAC Rallye Deutschland était donné le jeudi soir au cœur de Sarrebruck : « Le matin, nous avons accompli deux passages au shakedown pour évaluer les différents réglages. C’était difficile de les ressentir tant la route était sale, mais nous étions confiants. Le soir, la super spéciale de Sarrebruck était la pire que je n’ai jamais vue ! C’était si étroit et dangereux que nous l’avons abordée sans prendre le moindre risque. »

Disputée dans les vignobles bordant la Moselle, la première étape apportait des vendanges mitigées. Si Quentin se hissait au cinquième rang au terme de l’ES2, le Vosgien cédait ensuite du terrain en raison d’un mauvais choix de gommes. Les averses tant attendues arrivaient plus tard que prévu, contraignant Quentin à limiter les dégâts. « Avec trois pneus pluie et trois tendres, nous avions parié sur une route plus humide le matin. Nous avons dû faire avec et nous nous en sommes plutôt bien sortis ! En revanche, nous avons perdu beaucoup de temps l’après-midi avec une voiture trop dure, pratiquement impossible à piloter dans ces conditions. C’est la course, cela fait partie du jeu de se tromper et nous l’avons payé cher en nous retrouvant loin dès le vendredi soir. »

Samedi, la plus longue journée de l’épreuve emmenait les concurrents sur le camp militaire de Baumholder. Sur des spéciales où il manquait d’expérience, Quentin se montrait régulier et tactique pour éviter les écueils de la spéciale marathon de Panzerplatte. Malgré une faute dans les derniers kilomètres, le Français s’offrait le luxe d’y signer le quatrième temps. « Contrairement au vendredi, le samedi était vraiment bon ! Nos choix de pneus étaient toujours les bons et les sensations étaient au rendez-vous. Cela nous a permis d’attaquer, même si nous avons perdu une vingtaine de secondes le matin en partant en tête-à-queue dans des virages glissants sur Panzerplatte et Freisen. L’après-midi, l’adhérence était meilleure que prévu et nous avons tenté de tout donner, au détriment des pneus sur les dix derniers kilomètres de Panzerplatte ! »

Grâce à cette journée positive, Quentin occupait donc la cinquième place avant le sprint dominical. Quentin exploitait pleinement la cinquantaine de kilomètres chronométrés pour gagner une position et s’offrir le troisième chrono dans la Power Stage : « Malgré le vendredi après-midi sous la pluie et mes petites erreurs du samedi, je suis satisfait de mon week-end. Certes, la quatrième place est légèrement en deçà de nos objectifs initiaux, mais cela reste un bon résultat qui nous permet de marquer de gros points au championnat. »

« Nous avons à nouveau connu un rallye sans problème grâce à l’incroyable travail réalisé par notre équipe Tagai Racing Technology sur la Skoda Fabia R5. Je suis également ravi du travail accompli avec Renaud et je me dois de souligner les immenses progrès des pneus DMACK sur asphalte ! Je pense qu’ils sont sur la bonne voie et que le résultat sera excellent s’ils poursuivent sur leur lancée. Enfin, je tiens à remercier tous mes fans présents le long des spéciales. Leur soutien était réconfortant après un vendredi compliqué et j’espère les retrouver en Catalogne pour la suite de la saison ! »

La prochaine étape de la saison de Quentin et Renaud les emmènera au RallyRACC Catalunya – Rally de España, programmé du 6 au 8 octobre.

Retrouvez les temps forts de l’ADAC Rallye Deutschland en WRC 2 sur WRC+

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif