Quentin Gilbert coupé dans son élan

30 septembre 2018 23:13

La belle série de Quentin Gilbert s’est achevée dès la cinquième spéciale du Rallye Cœur de France. En lice pour jouer la victoire, le Champion du Monde Junior 2015 a dû renoncer dans la foulée de son deuxième scratch. Le Vosgien reste toutefois bien placé au Championnat de France des Rallyes Asphalte à deux rallyes de la fin de saison.

Dans la foulée d’une séance d’essais positive, Quentin Gilbert arrivait dans le Loir-et-Cher avec l’ambition de poursuivre sur sa dynamique de bons résultats alors que le sprint final se profile.

Dans la première spéciale de l’épreuve, la longue et rapide Bessé-sur-Braye (25,6 km), Quentin se mêlait immédiatement au groupe des leaders malgré de nombreux pièges l’ayant amené à caler à deux reprises. Le Vosgien se rattrapait néanmoins rapidement en signant le scratch dans l’ES2 tout en progressant au deuxième rang du classement général à 21’’0 de Yoann Bonato.

Après le passage à l’assistance, le pilote de la Skoda Fabia R5 était le seul à tenir le rythme effréné de l’homme de tête. Le Castinien s’offrait une deuxième victoire en spéciale dans l’ES5 avant que son week-end ne prenne un tournant inattendu. Juste après la cellule d’arrivée, Quentin faisait une touchette qui cassait sa roue arrière gauche. Malgré tous ses efforts, l’équipage 2C Compétition devait finalement renoncer de manière prématurée.

Plutôt que de repartir dimanche matin, Quentin et l’équipe décidaient de reporter leur énergie sur la préparation du prochain rendez-vous afin de rebondir dès le Critérium des Cévennes (25-27 octobre).

« La déception est là, car je suis convaincu que nous aurions pu viser un bon résultat », confiait Quentin. « La bagarre avec Yoann était belle et nous étions tous les deux à l’attaque. C’est à nouveau le principal point positif à retenir. Nous avons encore prouvé que nous étions l’un des équipages capables de remporter le Championnat de France. Une fois de plus, l’équipe a fait un travail incroyable et je suis le premier à être déçu de cet abandon, tant pour eux que pour mes partenaires et mes supporters. Ce n’est pas le résultat auquel nous nous attendions, mais le sport automobile est parfois fait ainsi. »

« Malheureusement, la voiture m’a échappé au niveau de la cellule à l’arrivée de l’ES5. Nous avons tapé une pierre sur le côté de la route et une roue s’est arrachée. Le bras de carrossage et le tirant de chasse ont été touchés et nous n’avons pas pu réparer les dégâts dans les délais impartis. En concertation avec l’équipe, nous avons décidé de faire l’impasse sur le Rally-2. Le jeu n’en valait pas la chandelle comme nous avions déjà fait la plupart des gros chronos. Je tire en tout cas mon chapeau à l’organisation. Le Cœur de France est un très beau rallye avec des routes parmi les plus plaisantes du Championnat de France. C’est une épreuve qui mérite d’être connue et j’ai déjà hâte d’y revenir dès l’an prochain ! »

Si Quentin Gilbert conserve la quatrième place du Championnat de France des Rallyes, il glisse au troisième rang du Trophée Michelin avant de retrouver les Cévennes et le Var.

« Le titre est désormais compromis, mais il reste deux manches et ce sont des rallyes souvent riches en rebondissements », conclut-il. « Tout peut encore arriver. Nous devrons donc faire notre maximum, éviter les erreurs et faire les comptes à la fin. Une chose est sûre, nous ne lâcherons rien et nous allons nous appuyer sur notre pointe de vitesse pour reprendre notre dynamique au plus vite ! »

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif