Une victoire à Mâcon avant de mettre le cap sur la Belgique

20 juin 2012 00:32

Disputé en marge du Citroën Racing Trophy, le Rallye des Vins-Mâcon a permis à Quentin Gilbert de confirmer sa pointe de vitesse sur asphalte. Vainqueur du groupe R, le Vosgien s’est mis dans les meilleures dispositions avant de participer à son premier rallye international. Dès ce week-end, il prendra le départ du Rallye d’Ypres, manche belge de l’IRC.

Après leur victoire au Rallye Mouzon-Frezelle sur une Peugeot 207 S2000, Quentin Gilbert et Rémi Tutélaire retrouvaient le volant de la Citroën DS3 R3 au Rallye des Vins Mâcon. La quatrième manche du Championnat de France ne comptait pas pour le Citroën Racing Trophy, mais son parcours rapide permettait à Quentin de s’étalonner face à ses rivaux habituels.

«  On s’attendait à une grosse bagarre avec Mathieu Arzeno », confie Quentin. « Nous avons pris la tête dès le départ suite à une crevaison de notre rival, mais nous avons continué à attaquer le couteau entre les dents ! Nous avons perdu un peu de temps à cause de sorties de route d’autres concurrents, sans doute à cause de notre position de départ dans les spéciales. Ca a aidé Mathieu à revenir sur nous, d’autant qu’il roulait très vite. Mais nous avons continué à attaquer, sans commettre la moindre erreur. »

Au terme des quatorze spéciales du week-end, Quentin Gilbert et Rémi Tutélaire s’imposaient dans le groupe R et terminaient premiers des tractions devant la DS3 d’Arzeno et la Mégane N4 de Guigou. « Je pense avoir retrouvé mon meilleur niveau sur asphalte. Au Limousin, j’avais eu du mal à me lâcher dans les spéciales et ce n’est qu’en fin de course que j’avais retrouvé de bonnes sensations. Ici, j’ai pu rivaliser avec Mathieu et nous concluons cette participation par une victoire. »

Après le Championnat de France, Quentin va découvrir le cadre de l’Intercontinental Rally Challenge. Le Geko Ypres Rally permettra au pilote de l’équipe PH Sport de faire fructifier son expérience. Avant même le départ de l’épreuve, il cible la prise de notes comme un des éléments-clés : « J’aurai face à moi des pilotes qui connaissent très bien ces routes. Il faudra donc réaliser un travail minutieux lors des reconnaissances. Je connais ce type de parcours très rapide : les rallyes de Dunkerque, du Touquet et des Routes du Nord m’ont permis d’accumuler une certaine expérience. J’ai une chance incroyable de disputer cette épreuve. C’est une première victoire pour moi que d’être au départ, j’en suis très fier et je remercie les partenaires qui ont rendu possible cet engagement. »

Si ce rallye apparait comme une épreuve supplémentaire au programme de Quentin, il aura l’opportunité de croiser de nouveau… Mathieu Arzeno. « Il devait rouler en Super 2000 mais il sera finalement au départ avec une Citroën DS3 R3. J’en suis très content, c’est un pilote de très bon niveau qui rejoint la catégorie. Le plateau sera très relevé. Ce sera dur de s’imposer face à lui et aux pilotes belges, mais le challenge sera intéressant. »

 

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif