Quentin Gilbert dans le match d’entrée au Touquet

19 mars 2020 11:26

Nouvelle voiture, nouvelle équipe, nouvelles gommes… Malgré les nombreuses nouveautés, certaines choses restent immuables, comme le fait de voir Quentin Gilbert se battre pour la victoire. Le Vosgien l’a encore démontré le week-end dernier en étant l’un des concurrents les plus en verve au Rallye Le Touquet Pas-de-Calais !

© Sylvain Henry (Pleine Corde)

Quatrième en 2018, puis troisième en 2019, Quentin Gilbert abordait sa troisième saison en Championnat de France FFSA des Rallyes Asphalte avec toujours plus d’ambitions au Touquet. 

Pour mettre toutes les chances de leur côté, le Castinien et son copilote Christopher Guieu optaient pour une Citroën C3 R5 de la structure TM Compétition, équipée de pneumatiques Pirelli… Une combinaison s’avérant performante d’emblée ! 

« Nous nous sommes tournés vers TM Compétition, une jeune équipe vosgienne ambitieuse », explique Quentin. « Cette proximité géographique est très intéressante pour développer notre relation. Nous l’avons constaté en nous découvrant mutuellement lors d’une première séance d’essais extrêmement positive dans les Vosges. J’ai immédiatement vu le potentiel de notre Citroën C3 R5, une voiture où j’ai tout de suite été à l’aise tant elle me permet d’attaquer sans prendre trop de risques. Ce bon pressentiment a été confirmé par notre victoire au Rallye de Bourbonne-les-Bains disputé fin février. Ce n’était certes qu’un manche de préparation, mais cela nous a permis de jauger notre rythme tout en nous donnant un petit surplus de confiance pour viser le podium au Touquet. »

Deuxième l’an passé sur la manche d’ouverture du calendrier, Quentin Gilbert avait l’occasion de poursuivre son acclimatation à sa nouvelle monture en confirmant ses réglages et ses sensations lors du shakedown. Le travail effectué permettait au Champion du Monde Junior des Rallyes 2015 de prendre la deuxième place dès le coup d’envoi de l’épreuve.

« Nous nous sommes immédiatement placés derrière la Volkswagen Polo GTI R5 de Stéphane Lefebvre », raconte Quentin. « Nous connaissons tous la pointe de vitesse de Stéphane et les qualités de cette voiture, donc le fait d’être à moins de deux secondes après la deuxième spéciale était déjà une petite victoire. »

Passé devant dans l’ES3, Quentin Gilbert complétait la première boucle avec une avance de 3’’9 qu’il portait à 5’’9 grâce à trois nouveaux tops trois et un premier scratch dans la spéciale disputée de nuit. Bien parti pour remporter l’ES9 malgré les averses, le pilote TM Compétition lâchait plus de trente secondes dans une bizarrerie en fin de parcours. 

« Nous avions noté un ralentisseur juste avant la cellule d’arrivée, mais je n’ai finalement vu qu’un ballot de paille en cachant un autre un peu plus loin », détaille-t-il. « Les deux formaient une chicane surprenante et étonnamment absente du roadbook. Encore plus étrange, elle n’était pas en place lors du passage de mes ouvreurs soixante-quinze minutes plus tôt alors qu’ils sont censés avoir des conditions identiques aux nôtres. Ils n’ont donc pas pu me confirmer leur placement et nous nous sommes fait piéger. C’est d’autant plus frustrant que le scratch était à notre portée sans le temps perdu. Nous avons porté réclamation, mais celle-ci a malheureusement été classée en fait de course. »

Relégué au cinquième rang après sa réclamation classée en fait de course, Quentin Gilbert redoublait d’efforts dans des conditions extrêmement difficiles pour revenir sur ses rivaux. 

« Nous avons essayé de faire abstraction de notre déception, mais mon côté sanguin ne m’a pas vraiment aidé en commettant plusieurs petites fautes », poursuit-il. « Mon retard s’est accentué à 36’’2 du leader, mais à seulement 11’’1 du podium. Mon seul objectif dans la dernière boucle était donc de tout donner pour remonter et nous avons fait du beau travail avec quatre scratches en R5 dans les cinq dernières spéciales. »

Fort de cette belle démonstration l’après-midi, Quentin Gilbert terminait quatrième du classement général et troisième de la catégorie R5. 

« Je tiens à féliciter Yoann Bonato pour son succès acquis au terme d’un rallye sans erreur », résume Quentin. « Nous manquons la victoire pour une chicane qui n’aurait pas forcément dû être là, mais nous repartons du Touquet avec plusieurs points de satisfaction. »

« Nous avons marqué ce premier rendez-vous de notre empreinte en ayant la meilleure pointe de vitesse sur l’ensemble de l’épreuve. C’est la première fois que j’arrive à me battre d’entrée pour la victoire à la régulière sur ce rallye. Je souhaite également remercier Pirelli, dont les pneumatiques ont donné pleine satisfaction tant sur le sec que sous la pluie tout au long du week-end. Le samedi offrait des conditions dignes d’un vrai Touquet, mais les Pirelli RW se sont avérés fantastiques avec un bon feeling dès la première spéciale. Cela m’a permis d’attaquer fort et le soutien de leur équipe a été essentiel pour prendre de gros points. »

Après ce premier rendez-vous de la saison, Quentin Gilbert occupe le troisième rang du Championnat de France FFSA des Rallyes Asphalte, à huit points seulement du leader. Comme l’ensemble de ses concurrents, Quentin Gilbert se tourne désormais vers l’avenir.

« Ce Touquet était vraiment particulier », conclut Quentin. « Nous avons eu l’autorisation de rouler à un moment où beaucoup étaient privés d’événements, qu’ils soient sportifs ou autres. Il était difficile de faire abstraction de ce contexte et nos pensées étaient avec les personnes touchées de près ou de loin par la crise sanitaire. Nous respectons désormais les consignes de confinement en espérant que tout le monde en fasse autant pour que nous puissions tous nous retrouver au plus vite autour de notre passion. »

« Dès que la situation sera résolue, je suis déterminé à me battre, prendre ma revanche et confirmer notre potentiel avec TM Compétition. Il ne faut pas oublier que cette structure possède une expérience limitée en rallye, et encore moins à ce niveau. Chaque ingénieur, chaque mécanicien et chaque ouvreur ont donné de leur personne en me fournissant un excellent package pour défendre mes chances. Ils ont été remarquables et si le résultat ne reflète pas totalement ce superbe travail d’équipe, cela devrait bientôt être le cas si nous poursuivons sur cette dynamique. »

Photo © Sylvain Henry (Pleine Corde)

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif