Quentin Gilbert à l’assaut d’une légende !

15 janvier 2014 18:42

Parmi les événements sportifs les plus célèbres au monde, le Rallye Monte-Carlo marque le coup d’envoi du Championnat du Monde 2014. Sur leur Citroën DS3 R3, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul chercheront à poursuivre sur la lancée de leur excellente fin de saison 2013. L’équipage franco-belge ne visera rien de moins que la victoire en WRC3.

Vainqueurs des deux dernières manches du WRC3 l’an passé, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont démontré un très haut niveau de performance, que ce soit sur l’asphalte alsacien ou la terre galloise. Dans la foulée de ses deux succès internationaux, l’équipage s’attaque à un nouveau défi avec l’emblématique Rallye Automobile Monte-Carlo.

« C’est un rêve de gosse qui se réalise. J’ai du mal à réaliser que je vais prendre le départ du plus célèbre des rallyes », reconnaît Quentin, qui a grandi en dévorant les reportages des magazines spécialisés. « L’épreuve a déjà commencé il y a plusieurs jours, avec les reconnaissances le week-end dernier, puis la cérémonie de départ lundi soir à Monaco. Ce mercredi, nous avons parfait notre préparation avec le shakedown et nous attendons maintenant le départ avec impatience. »

Comme l’an passé, Quentin et Renaud font équipe à bord de la Citroën DS3 R3, couvée par PH Sport. « Je connais parfaitement la voiture et nous nous sommes préparés lors d’une séance d’essais organisée à la fin du mois de décembre. Cela m’a permis d’appréhender le comportement de la DS3 R3 sur la neige et la glace, et de tester les différentes options en matière de pneumatiques. »

Avec douze engagés dans la catégorie RC3, la bagarre promet d’être intense sur des spéciales mythiques : « Le parcours a été grandement modifié par rapport aux années précédentes et cela va sans doute gommer mon déficit d’expérience sur ce terrain. Nous avons fait de très bonnes reconnaissances et je pense que j’ai toutes les clés en mains pour jouer la victoire. Cela n’en reste pas moins un rallye difficile, souvent imprévisible à cause des conditions météo, qui ne sont pas toujours les mêmes au sein d’une même spéciale. Les choix de pneumatiques constituent la clé pour obtenir un bon résultat. »

Le rallye débutera demain dans les environs de Gap, avec une boucle de trois spéciales à parcourir deux fois. Les équipages rallieront Monaco vendredi en fin de journée. Samedi, l’étape empruntant le mythique col du Turini clôturera l’épreuve.

4 commentaires

Laisser une réponse à manu

obligatoire

obligatoire

facultatif