Quentin Gilbert vainqueur en WRC 2 au Rallye de France-Alsace

7 octobre 2014 09:57

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul, engagés sur une Ford Fiesta R5 préparée par M-Sport, ont remporté le Rallye de France – Alsace dans la catégorie WRC 2. Toutefois gênés sur le plan mécanique, ils ont imprimé leur rythme tout au long de l’épreuve pour s’imposer pour la première fois à ce niveau.

Après une sérieuse séance d’essais préparatoire en marge du Rallye de France – Alsace, Quentin Gilbert était prêt à s’élancer pour « sa » manche du Championnat du Monde des Rallyes, non loin de ses Vosges natales. Alors qu’il n’avait plus pris le volant de la Ford Fiesta R5 depuis le Rallye de Sardaigne, en juin dernier, il découvrait cette voiture en compétition sur asphalte.

Il se portait immédiatement en tête du WRC 2, avant d’être gêné par des problèmes de direction assistée dans la longue spéciale Vosges – Pays d’Ormont (34,34 km). « Renaud m’a bien aidé à rester concentré sur mon pilotage car nous affichions jusque-là un très bon rythme, note Quentin. À quatre kilomètres de l’arrivée, nous avons en plus rattrapé la voiture partie devant nous, ce qui nous a également fait perdre du temps. Mais, en terminant cette ES2 avec seulement trois secondes de retard sur le meilleur temps, nous nous sommes dit que nous avions vraiment le potentiel d’aller très vite sur cette épreuve. »

S’ils devaient de nouveau composer avec cet impondérable dans la deuxième boucle, Quentin et Renaud terminaient la première étape en leaders du WRC 2, avant que M-Sport ne puisse remplacer la pièce défectueuse. Mais, le samedi, la Fiesta R5 se montrait rétive dès les premiers kilomètres.

« Nous n’avons pas attaqué la journée de façon sereine mais nous avons essayé de mettre ça de côté. Nous avons perdu la première place en WRC 2 après la première boucle mais sommes restés concentrés. Les mécaniciens du team M-Sport m’ont parfaitement conseillé et j’ai pu reprendre mon attaque à la mi-journée. Nous sommes repassés en tête du WRC 2, avant de réaliser une grosse performance dans la dernière spéciale de la deuxième boucle, ce qui nous a permis de disputer la super spéciale de Mulhouse sans pression. »

Pour la dernière journée de l’épreuve, Quentin Gilbert optait pour un choix pneumatique audacieux, avec quatre pneus durs et deux gommes tendres. Il souffrait sur une partie humide en forêt mais parvenait à creuser l’écart sur son plus sérieux rival dans les zones sèches. Quentin Gilbert et Renaud Jamoul pouvaient exulter à l’arrivée de la dernière spéciale, s’imposant avec huit secondes d’avance.

« C’était un grand, grand moment pour moi, confie Quentin. Quand notre adversaire arrive, on fait le calcul et on se rend compte que l’on remporte notre premier rallye en WRC 2 ! Tous mes proches étaient là, j’étais très heureux de pouvoir partager cette intense émotion avec eux. Au milieu d’une saison qui m’a fait traverser des périodes difficiles, cette victoire me fait beaucoup de bien, surtout à domicile, devant mes fans et mes partenaires. »

La victoire de Quentin Gilbert et Renaud Jamoul est d’autant plus forte que ce rallye n’était pas prévu au programme R5 de l’équipage franco-belge. « Je remercie encore une fois grandement Armando Pereira, sans qui je n’aurais pas pris le départ de cette course. Je pense aussi que les deux rallyes que j’ai disputés cette saison en World Rally Car, grâce à Armando, m’ont permis de me montrer plus à l’aise sur cette épreuve. J’ai beaucoup changé de volant cette année et cette expérience porte ses fruits. Je remercie également M-Sport, qui a tout fait pour que je puisse prendre part à cette manche, et Olivier Terrana d’Ivalto. Je suis très heureux de m’être imposé pour rendre hommage à leur implication à mes côtés. »

La prochaine sortie de Quentin Gilbert et Renaud Jamoul se produira lors du Rallye d’Espagne, en Catalogne, pour la dernière manche du Drive DMACK Fiesta Trophy, en Ford Fiesta R2.

Laisser une réponse

obligatoire

obligatoire

facultatif