Quentin Gilbert : le pilote qui monte

Il n’a fallu que quelques saisons à Quentin Gilbert pour s’imposer, aux yeux de nombreux observateurs et médias, comme un des pilotes au plus grand potentiel dans le but de rallier les plus hauts échelons du rallye mondial.

Gilbert_Touquet2011_06

Flash-back : en 2008, à tout juste 19 ans, le Vosgien fait ses débuts au rallye régional Ajolais. Il ne tarde pas à remporter ses premières victoires de catégorie au volant d’une Clio RS groupe N. Les succès continuent à s’accumuler en 2009. En fin de saison, Quentin remporte l’opération Rallye Jeunes, organisée par la Fédération Française du Sport Automobile.

Grâce à ce succès, Quentin participe en 2010 au Volant 207, organisé dans le cadre des Championnats de France Asphalte et Terre.

Après cette saison d’apprentissage, le pilote de Châtenois rejoint les rangs du nouveau Championnat de France Junior, disputé sur des Twingo R1. Malgré deux victoires en six courses, Quentin perd le titre lorsque sa boîte de vitesses rend l’âme à quelques kilomètres de l’arrivée. L’année 2011 permet aussi à Quentin de découvrir la DS3 R3 et de décrocher ses premières victoires sur terre. De quoi recevoir le très prisé titre d’Espoir de l’Année Echappement

lr_01512010_006_GILBERTEn 2012, Quentin participe au Citroën Racing Trophy, qui se déroule sur six manches asphalte et terre au volant de DS3 R3. Profitant de l’expérience de l’équipe PH Sport, Quentin collectionne les podiums et s’impose au Rallye Terre de Lozère. Au Rallye du Var, il gère parfaitement sa course et décroche le titre.

Grâce à ce résultat, Quentin devient pilote d’essais compétition-clients de Citroën Racing pour 2013. Côté compétition, il franchit un pas supplémentaire en s’engageant au Citroën Top Driver, une formule de promotion internationale organisée dans le cadre du WRC3. Victorieux sur l’asphalte du Rallye de France Alsace et sur la terre du Wales Rally GB, Quentin prend la deuxième place du classement général final. Il termine également sur le podium du WRC3.AUTO - WRC ARGENTINA RALLY 2014

L’année 2014 débute de la plus belle façon pour Quentin, qui remporte le Rallye Monte-Carlo dans la catégorie WRC3 ! Il entame alors une saison pleine, articulée autour du Drive DMACK Fiesta Trophy, formule de promotion disputée avec des Ford Fiesta R2 identiques, dans le cadre du Championnat du Monde et dont il termine sur le podium. Il complète sa saison par une participation à deux manches du Championnat de France au volant de WRC, et grimpe deux fois sur le podium, avant de prendre le volant de la Clio R3T de Renault Sport lors du Rallye Mont Blanc pour sa première sortie officielle. En plus de cela, le pilote vosgien étoffe son programme par plusieurs manches mondiales en Ford Fiesta R5 afin de grimper d’un cran et de faire ses armes en WRC2 : sixième en Sardaigne, il affirme sa montée en puissance en s’imposant lors du Rallye de France-Alsace.

QQQ12184290_1097125083631161_1645194249771023313_oPour sa troisième saison au niveau international, Quentin Gilbert choisit de disputer le championnat FIA Junior WRC, disputé sur des DS 3 R3-MAX, voiture dont il a participé au développement. Après avoir remporté le Citroën Racing Trophy (2012) et terminé sur le podium du Citroën Top Driver (2013), le Vosgien retrouve donc le giron de la marque au double chevron. Épaulé par le team DG Sport, dont Renaud Jamoul est le coordinateur pour les programmes européens, il affiche clairement l’ambition de remporter le titre mondial. Il débute idéalement par une victoire au Monte-Carlo et au Portugal. En Pologne, il rencontre un problème mécanique mais conserve la tête du Junior WRC. Il retrouve le succès en Finlande, devant les pilotes locaux, spécialistes de l’exercice. Il parachève son succès par une victoire lors d’une autre épreuve mythique, le Tour de Corse, qui lui assure le titre en Junior WRC. Quentin conclut sa saison dans l’élite par un titre en WRC 3. Afin de préparer la saison 2016, durant laquelle il prendra part au WRC 2 en DS 3 R5, il prend le volant de cette voiture lors du Rallye du Var. Malgré son travail de préparation, il parvient à décrocher la deuxième place scratch, et la victoire en groupe R.14940091_1384906314853035_4556587029193046793_o

L’année 2016 est celle de la récompense de son titre en Junior WRC. Aux côtés du team DG Sport, il rallie le WRC2 en DS 3 R5, avec le soutien de Citroën Racing. Il s’engage dès le Rallye Monte-Carlo grâce à ses partenaires privés et monte sur la troisième marche du podium. La suite de son programme va ensuite moins lui sourire, et c’est en Finlande qu’il retrouve un rang honorable en y prenant la cinquième place. Il termine sa saison dans la discipline avec une 6e place au Tour de Corse, une performance qui lui permet de décrocher un volant en DS 3 WRC lors du Wales Rally GB. Intégré à l’équipe Abu Dhabi Total, il effectue un rallye sans faute et se rapproche du rythme des meilleurs au fur et à mesure de l’épreuve. Il termine à la 17e place finale, mettant un point final à une saison menée tambour battant.

L’année 2017 commence comme traditionnellement au Rallye Monte-Carlo et, pour Quentin, de nouveau en WRC2. En revanche, il change de monture pour s’assoir derrière le volant d’une Ford Fiesta R5. Dans des conditions de route difficiles, il se place rapidement au cinquième rang, une place qu’il conservera jusqu’en Principauté.